juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Commentaires récents

Des petits mots plein partout

Le week-end dernier quand on est allés voir Schnaps, on a trouvé plein de petits mots sur du ruban de masquage, dans tous les coins, avec plein de questions.

Par exemple, cette question « Comment ce panneau est-il censé tenir avec le reste ? »

Et c’était bien vu que ça nous a permis de voir du premier coup d’oeil les informations dont les gars du chantier avaient besoin pour continuer. Comme on est quand même organisés il était bien prévu qu’on parle des sujets soulevés par les questions, mais j’ai trouvé cette initiative rigolote, pratique (on sait exactement de quoi les gars parlent, le ruban de masquage jaune est bien visible donc on ne rate pas une question) et signe qu’eux aussi y mettent du leur pour que la communication fonctionne bien même si on ne peut pas être là tous les jours.

Julie nous en a diplomatiquement glissé un mot, les gars sont fiers du travail qu’ils font (ils ont raison), et ils tiennent à ce que tout soit parfait. Y compris les choses qu’on n’avait pas prévu de changer cette fois-ci… Il a fallu qu’on réfrène leurs ardeurs concernant un panneau d’accès au moteur qui n’est pas parfaitement aligné (oui ça vaudrait sûrement le coup de le faire plus grand, mais ça voudrait dire repenser comment on attache les filtres, et on a assez de choses à penser comme ça, donc on ne va pas y toucher cette fois-ci). Quand à l’échelle de la descente, ornée d’un seul mot sur ruban de masquage, « Staying? », avec son point d’interrogation qui sous-entendait que le lino bleu est hideux et que les angles des marches sont brutaux, on a cédé, ils vont en faire quelque chose de mieux.

L’échelle de la descente n’a pas l’heur de plaire aux gars du chantier

En ce qui concerne nos travaux, les assises aux extrémités de la table, qui peuvent aussi se transformer en table, sont maintenant fabriquées et entrent pile poil dans les espaces qui leurs sont dédiés. Des photos du côté bâbord :

Version grand canapé : la « petite table » complète l’assise, on a un grand coffre dessous

Version table (il faut imaginer la table fixée à une hauteur de table, la fixation n’est pas encore en place), le panneau du coffre est poussé vers le fond.

On pourra même, si on veut, joindre la grande table du carré à la petite table bâbord, si on fait un grand repas avec plein de gens à bord.

On pourra avoir plein de configurations, plein de petits espaces pour que chacun trouve sa place, et les gènes « déménagement intérieur » de la famille de Clairette, qui consistent à déplacer les meubles dans la maison régulièrement pour changer l’espace, auront l’occasion de s’exprimer.

Sur les photos on peut aussi voir les étagères et coffres, accessibles facilement sans soulever tous les coussins, ainsi que les « poignées » toutes simples : des trous pour passer un doigt. Sobre, pratique, et ça ne risque pas de rouiller ni de casser !

Les toilettes ont un nouveau plancher, avec une petite trappe dessous qui permettra de glisser une clef pour fixer la base des toilettes. La coque n’est pas encore isolée à cet endroit-là, les gars du chantier voulaient vérifier quelle épaisseur d’isolation on voulait (d’où le petit mot sur ruban de masquage sur la coque).

La cuvette du trône

Les meubles de la table à cartes se montent, pour accueillir les batteries en bas, les équipements d’électricité et d’électronique au-dessus, et du rangement dans tout l’espace laissé libre par lesdits équipements.

La photo déforme un peu l’espace, j’ai fait un panorama pour y voir quelque chose malgré le manque de recul

Parmi les décisions à prendre pour la suite des travaux, outre la question de la peinture (les enfants proposent un extérieur en couleurs arc-en-ciel, on aime bien leur créativité mais on va sûrement opter pour des choix plus sobres), se pose la question des planchers. Tout sera blanc dans Schnaps, sauf les housses des coussins (gris bleu, avec le tissu qu’on avait acheté pour refaire le carré) et les planchers. On a réduit la palette des choix à du American White Oak ou du Hard Maple.

Des échantillons dans leurs pochettes plastiques et sous une lumière pas vraiment idéale

Le choix final dépendra de la disponibilité et du prix du bois.

Petits jeux

J’ai deux petits jeux pour nos lecteurs assidus et joueurs. Un qui sera sûrement trop facile pour Damien-qui-gagne-tout-le-temps, et un autre un peu plus corsé.

Le « facile » d’abord

C’est quoi le truc en forme de boomerang au premier plan ?

Et le corsé, en deux photos recto verso. Petit indice : ça ira dans la salle de bains quand ça sera couvert de résine et peint.

Côté verso

Côté recto

À vos commentaires !

Des détails sur les tables

L’idée des tables à plusieurs options n’est pas forcément très claire pour nos lecteurs qui n’ont pas passé autant de temps que nous à la conception (ou à poser des questions sur la conception parce que c’est Tomtom qu’a conçu).

Vue de dessus, pour les options des tables :

Avec une seule table, la table principale du carré

Les assises près des coques sont transformées en tables. J’aurais aussi pu mettre une image avec juste une des assises transformée en table.

L’option méga-grande-table pour plein plein de gens. J’aurais aussi pu remettre la table bâbord en mode assise, une autre façon d’avoir une grande table.

Zoom sur le côté bâbord

En mode canapé, le rangement du milieu est très grand et on peut mettre plein de fesses dessus

En mode table, le panneau vertical sous l’assise est poussé vers la coque, il y a moins d’espace de rangement dessous mais une petite table pour les petits ou les grands, avec de la place pour les jambes. Et on peut encore passer au milieu dans le couloir !

Et de l’autre côté c’est pareil :

Une grande couchette pour s’asseoir tout autour de la table, des rangements dessous

Une plus grande table, moins de rangements dessous vu que le panneau est poussé au fond pour laisser de la place pour les jambes de ceux qui s’asseyent sur les coussins


Cet article en PDF


9 commentaires pour Des petits mots plein partout

  • Ange

    Ca prend forme, c’est beau !

    Je n’ai pas bien compris le concept de la table canapé : en configuration table, ça fait comme une petite table à côté de la grande (genre pour un café en amoureux des parents pendant que les enfants font leurs devoirs sur la grande) ? Mais du coup ça condamne le rangement/assise ? Ca a l’air bien réalisé.

    Et proposition pour le jeu-jeu facile : c’est l’équerre qui tient la table à cartes ?
    Pour le difficile… « Je réfléchis » comme dirait Jeanne quand elle veut qu’on lui fiche la paix.

    Bizz

    • Clairette

      Atta je vais mettre plus d’images dans l’article, parce que si ce n’est pas clair pour toi ça ne sera pas clair pour grand-monde.
      Et youhou pour une fois Damien n’a pas eu le temps de répondre et la grande gagnante du premier petit jeu est Ange, les doigts dans le nez, oui c’est l’équerre qui tient la table à cartes. Ils nous ont dit qu’on pourra sauter sur la table à cartes, elle ne cassera pas. Ceci dit, seuls les petits pourront tester, vue la hauteur de plafond à cet endroit-là… Mais les grands apprécieront de pouvoir s’accrocher à la table à cartes quand le bateau bougera sans risquer de la dégommer.

  • damien

    Bon je passe mon tour pour la première image, pour que tout le monde puisse tanter se chance, pour la deuxième, ça pourrait être une poignée de porte coulissante ou d un placard, en tout cas ça doit être flush sinon ça aurait été plus simple, ou alors peut être un volet coulissant pour obturer un hublots qui donne sur la douche.

    • Clairette

      Pour la première image de toutes façons Ange a gagné ! Pour le deuxième jeu, tu chauffes. C’est une poignée de porte de placard, ça n’avait pas besoin d’être flush mais il y avait effectivement une spécification particulière liée à son emplacement dans la douche. Autre indice : les poignées des placards dans le carré, que j’ai décrites dans l’article, n’auraient pas convenu pour cette porte.

      • Clairette

        Bon ben personne n’a tenté sa chance après la tentative de Damien… Ce sont les poignées des portes de placard de la salle de bains. Le « bouchon » ressort à l’intérieur du placard, il est décentré par rapport au « trou de doigt » côté face (un peu plus haut) : il bouche le trou fait pour le doigt, et toute l’eau qui pourrait rentrer par le trou de doigt est arrêtée par le bouchon, puis ressort du trou de doigt, côté humide. Le tour est joué !

  • odile

    Ah oui, c’est plus clair avec le complément, les tables pliées dépliées collées séparées, tournantes presque… ça vous étourdit le lecteur ! Félicitations à tous -conception, commentaires zavisés, réalisation, finitions en préparation (laissez donc les moussaillons s’exprimer dans « l’art marin », différent sinon mieux que celui des rues !
    Pour les jeux, je paresse en attendant de lire les réponses : j’avais bien pensé équerre, mais n’ai pas assez observé pour la situer.

  • Stéphanie

    Joli joli tous ces travaux, ça a drôlement bien avancé depuis le mois de décembre ! Vous devez avoir hâte de pouvoir prendre possession des lieux et y habiter !
    Grosses bises à tous les 5,
    Stéphanie

  • Ange

    Je n’avais pas répondu mais oui, avec les images c’est beaucoup plus clair ! Merci !

Envoyer un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>