décembre 2011
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Commentaires récents

Kawau Island

Oui, on sait, on n’écrit pas beaucoup en ce moment, pas sur le blog en tous cas. La faute en grande partie à nos intensives recherches de job qui nous prennent une grande partie de notre temps. On vous racontera un jour, promis, quand on pourra en rigoler, c’est à dire soit quand on aura trouvé, soit quand on aura définitivement abandonné nos recherches …

En attendant, on va vous parler de Kawau Island.

Kawau Island, c’est une petite île à une trentaine de milles au Nord d’Auckland, pas loin de la bourgade de Warkworth. Si on a atterri là-bas la première fois, c’est parce que Doug nous l’a recommandé. En effet, avant de déménager près de la Bay of Island non loin de son joli petit chantier, Doug a possédé une maison sur cette île et y a gardé de très bonnes relations. Parmi elles, Lin et Larry Pardey, dont nous vous avons déjà parlé précédemment, et Chris, qui travaille chez Team New Zealand et qui pouvait éventuellement avoir des pistes pour un futur job. Nous nous sommes donc retrouvés au mouillage quelques jours dans North Cove, petite baie très abritée qui, comme son nom l’indique, est au Nord de l’île. Mais ça, on l’a déjà raconté dans un précédent article.

mouillageKawau.jpg

North Cove vu de la forêt de Kawau island : c'est Schnaps qu'on aperçoit !

On s’imaginait une petite île avec juste quelques maisons par ci par là, et on s’est en fait aperçu que la densité de population était bien plus forte que ce à quoi on s’attendait. Non seulement il y avait plein de pontons (tous privés !), mais d’autres maisons se cachaient dans la végétation. De chouettes maisons, il faut le reconnaître, mais pas forcément grandes ni sophistiquées : du bois non peint ni lazuré, du métal et du verre. Des belles cabanes, en somme, avec la place qu’il faut pour faire vivre un couple ou accueillir des hôtes en plus, comme chez John et Kim qui tiennent l’Emerald Lodge et qui sont les premiers habitants que nous avons rencontré sur l’île. Tous les déplacements se font en bateau, il n’y a pas de route, à peine quelques chemins praticables seulement par beau temps, à pied ou en quad ! Seul un bateau-taxi et un petit ferry assurent les liaisons avec le continent. Quand on débarque à Kawau Island, on n’est plus en Nouvelle-Zélande, on est dans un autre monde, une petite communauté qui vit tranquillement loin de la terre ferme … et qui semble tenir à ce que cela reste ainsi :

pancarte.jpg

Les activistes "écolos" qui ont du mal avec le concept de propriété privée sont prévenus (les wallabies, introduits par l'homme détruisent les bébés arbustes et ne sont donc pas appréciés par les propriétaires qui veulent garder leurs forêts) ... semble-t-il qu'ici on n'hésiterait pas à leur rappeler à coups de chevrotine si nécessaire ! Smile

Trois semaines après notre première visite, nous voici de retour ! Grâce à un fort vent de Sud-Ouest généré par le passage d’un front, Schnaps mettra même à peine plus de 4 heures pour couvrir les 30 milles qui séparent la marina de Bayswater de North Cove, sous deux ris et n°1. 7 noeuds de moyenne, c’est du jamais vu !! Il s’agit cette fois de retrouver Doug et Helen à l’occasion de la fête de Thanksgiving organisée par Lin et Larry … mais comme la météo était très favorable pour nous qui venions du Sud, c’était une autre paire de manches pour Doug et Helen qui arrivaient du Nord … et ils se sont retrouvé dans des rafales à 40 – 50 noeuds de vent à devoir faire du près dans une mer hachée et ont donc décidé de mettre le cap sur Great Barrier Island. Qu’à cela ne tienne, on a du coup été invités à partager l’énorme dinde en compagnie des autres invités, en en laissant un peu de côté pour les deux retardataires ! Ça nous a donné l’occasion de rencontrer d’autres habitants de l’île, tous aussi gentils les uns que les autres, qui nous invitaient tous à passer chez eux le lendemain pour une tasse de thé …

On a aussi, au fil des discussions, compris que l’île fonctionnait, en quelque sorte, en autogestion privée : les habitants veulent vivre leur vie sans que l’administration ne vienne mettre sans arrêt le nez dans leurs affaires pour leur dire ce qu’ils peuvent faire ou ne pas faire pour leur bien. Les deux représentants de l’île sont même plus ou moins élus pour cela : maintenir l’île en autogestion et tâcher de faire en sorte que l’administration de la grande île oublie qu’il y a des gens qui habitent sur Kawau. Les gens sont chez eux, et si quelqu’un veut ajouter une pièce à sa maison, il le fait et puis c’est tout, ça ne regarde que lui ! Et le résultat c’est un environnement très sympathique avec de jolies maisons, des sentiers pour se promener mis à disposition des visiteurs par les propriétaires (sauf pour les activistes pro-wallabies sur lesquels on tire à vue Smile ), et une petite communauté qui a plaisir à se retrouver, à s’entraider et à accueillir de nouveaux visiteurs.

Et il y a des terrains à vendre …

terrain.jpg


Cet article en PDF


2 comments to Kawau Island

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>