juin 2011
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Commentaires récents

Des sous !!

Avis à ceux qui prévoiraient de débarquer à Mangareva : emportez des francs pacifiques (et beaucoup de stocks de nourriture). Difficile, quand les Gambier sont la première escale en Polynésie française… D’ailleurs personne n’arrive avec de la monnaie pacifique, et tout le monde se retrouve avec la même question : comment fait-on pour avoir des sous ?

Il n’y a pas de distributeur de billets sur l’île. Une seule épicerie prend la carte bancaire. La poste (l’OPT, Office des Postes et Télécommunications) fait office de banquier, mais seulement pour les personnes qui ont un compte chez eux, et encore, sans prétendre à l’appellation « banque ». C’est incroyable, mais c’est comme ça.

On peut éventuellement tenir le coup, en achetant un timbre ou une carte de téléphone, à la poste justement, en euros ou en dollars (si on en a à bord) et en utilisant la monnaie, rendue en francs pacifiques, pour vivre. Mais le taux pratiqué est assez indécent…

On peut aussi se tourner vers Bernard, la référence du mouillage pour toutes les questions pratiques à Mangareva (et plus encore). Bernard vit ici depuis 10 ans, il a un compte à l’OPT, et grâce à lui nous avons pu faire un virement de notre compte sur le sien pour récupérer du liquide. Vive internet pour les virements en quelques clics, ah en fait non il faudrait récupérer le code secret sur mon téléphone portable qui ne capte rien du tout ici… ça complique les choses, mais on finit par y arriver.

Et puis on attend. Au bout de 3-4 jours, on demande à Bernard s’il a reçu quelque chose. Non. Notre compte a été débité, et la banque nous indique que le virement a été effectué depuis 2-3 jours déjà, voici la référence, vous pouvez demander à la banque réceptrice de rechercher à partir de cette référence.

Nous avons donc envoyé des méls à l’OPT… Plusieurs méls, car au bout de 15 jours, les 1200 francs pacifiques que nous avions eu en monnaie s’amenuisaient dangereusement (120F=1€). Les réponses sont tellement incroyables qu’on les recopie ci-dessous, avec les fautes de français originales. (Il y a plusieurs réponses, et puis des détails quand on leur a répondu qu’on était bien étonnés qu’une banque fonctionne comme ça…)

Jusqu’à ce jour,tous les ordres de virement en provenance de métropole nous arrive par courrier.
Malheureusement,les délais de réception sont très longs; 30 jours minimum,voir 45 jours avant que le compte CCP Polynésie ne soit crédité.
Mais une étude est en cours pour une amélioration sur le temps de réception.
Nous vous tiendrons au courant dès que le compte de [Bernard] sera crédité.

Nous vous informons que le délais est de 15 à 20 jours d’un compte postal métro et 30 à 45 jours d’un compte bancaire métro vers le Centre de Chèques Postaux.

Suite à votre courriel ci-dessous et au délai de réception de votre virement dont on vous a informé, nous vous annonçons que malgré que votre compte soit débité cela signifie en rien que le compte OPT PPT soit crédité car tous virements venant d’une banque étrangère doivent impérativement passer par la Banque Postale de Paris ensuite la Banque Postale nous renvoie ces virements par courrier chronopost. Et à ce moment, l’agent de traitement saisie tous les virements en provenance de la Banque Postale.

De ce fait, le délai de votre virement est de 30 à 45 jours en jours ouvrables du Centre de Chèques Postaux.

Nous passons par le chronopost pour une rapidité et une sécurité plus fiable et que les courriers arrivent par avion 3 fois par semaine dont le lundi, mercredi et vendredi. Cependant, nous vous affirmons que nous ne sommes pas encore une Banque à part la Banque Postale de Paris d’où le délai est plus long. Cela nous mettent un peu dans l’embarras vis à vis de nos clients pour le crédit de leur virement.

Par ailleurs, nous vous confirmons que très prochainement le délai de transfert se fera en 24/72 heures mais nous ne pouvons vous dire à quelle date exactement.

Là, on a arrêté de les embêter, parce qu’on avait beau avoir besoin de cet argent, on s’est dit que le pauvre bonhomme, en face, qui nous répondait comme il le pouvait, n’était sûrement pas responsable de la folie administrative des procédures de l’OPT.

Même si, entre nous, on a continué à élaborer des hypothèses : finalement, 45 jours, ce n’est pas beaucoup, si on compte qu’il faut d’abord récupérer l’argent viré, le couler dans des lingots d’or (et je ne vous raconte pas, si ça ne tombe pas pile, les moules de demi-lingots, de quarts de lingots, tout ça, c’est pas facile), puis on charge l’or sur une diligence, laquelle, en arrivant au port après avoir vaillamment résisté aux attaques des bandits de grand chemin, est emportée par une pirogue, les rameurs font un demi-tour du monde pour pousser cette pirogue jusqu’à Tahiti, où l’on fond les lingots d’or pour frapper la monnaie polynésienne, et ensuite il faut encore transporter tout ça à Mangareva.

Mais ce n’est pas tout : pour que le système informatique suive le cours du virement, chaque soir, le cocher de la diligence doit allumer un feu pour envoyer sa position et le montant des lingots en signaux de fumées, relayés de par le monde par d’autres signaux de fumées ou des rythmes de tam-tams…

Et puis, au bout de presque 3 semaines, Bernard, tout content, est venu vers nous pour nous annoncer qu’il avait reçu notre virement. Quel bonheur !! On a enfin pu acheter du beurre, des œufs, du sucre, et faire tourner le four à plein temps pour faire des gâteaux pour nous, pour tous les gens qui nous ont offert des fruits, rendu des services, ou qu’on a trouvés sympathiques…

francsPacifiques.jpg


Cet article en PDF


1 comment to Des sous !!

  • Mamodile

    on peut dire que toutes ces douceurs auront été bien méritées, et … au moment de lire ces lignes, vous vous êtes déjà bien éloignés, sûrement, de Bernard et des autres !!!

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>