mars 2019
L M M J V S D
« Jan   Avr »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Bien arrivé à destination – et un petit jeu

On est allés voir Schnaps le week-end dernier à Kerikeri. On n’a pas été déçus ! Déjà ça fait plaisir de le revoir, ça fait plaisir de voir Doug et Helen qui habitent juste à côté, et notre découverte du chantier de Dave a été très positive. Il y a quelques jolis bateaux sur le chantier, c’est propre, c’est rangé, il y a un coin bureau / repas que les enfants se sont appropriés (ils n’ont pas le droit de se promener là où ils pourraient trouver des jouets qui coupent, trébucher dans des câbles, se cogner contre des panneaux de bois, se baigner dans la peinture, et c’est un peu normal).

Le hangar dans lequel se cache…
Schnapsou !

Au menu pour le week-end: déshabillage du mât sous le soleil. On l’avait juste posé sur le bateau pour le transport, avec tous ses câbles, c’était un peu le bazar. Samedi dernier on a démonté tous les câbles (on les fera tester), retiré les drisses et autres bidouillous fixés au mât, démonté les feux qu’on remplacera par de nouveaux feux, démonté la plaque qui tenait le hale-bas, retiré les câbles électriques, et surtout, Tomtom est allé à la pêche au polystyrène. C’est un peu nul d’avoir trimballé autant de polystyrène dans le mât, d’autant plus que si ce polystyrène avait pour fonction de câler drisses et câbles à l’intérieur pour éviter qu’ils fassent du bruit en tapant sur le mât, ben c’était raté, ça ne marchait pas du tout.

L’intérieur du mât, avant nettoyage
Pêche du polystyrène qui n’a rien à faire dans le mât.
L’intérieur du mât après : pas de superflu !

L’enrouleur a été partiellement démonté aussi, et voilà un beau mât tout nu, au repos pour les prochains mois avant de retrouver ses accessoires (y compris un nouvel enrouleur à l’avant pour un numéro un).

Sur Schnaps, le démontage a continué. Cette fois-ci on a enlevé tous les vaigrages de la cabine avant et les plaques d’aluminium que Tomtom avait installées dans le carré, ainsi que tous les faux-plafonds. On les a enlevés d’une part pour faciliter l’accès pour démonter l’accastillage sur le pont, mais aussi pour pouvoir isoler la coque (un peu plus tard dans les travaux, on y reviendra). Sous le vaigrage, la moisissure. Forcément, un espace pas aéré, confiné, mais pas 100% étanche, c’est un bon terrain… On refera tout ça en mieux, isolé, moins propice à la condensation, et plus joli en surface (parce que le lino bleu c’est bien mais pas top). A propos de déco douteuse, les rideaux sont partis, eux aussi seront remplacés par un système plus simple et plus sobre.

Clairette dégomme le vaigrage à l’avant
Tomtom a démonté celui du carré, c’est pas beaucoup plus joli dessous

Les étagères de la salle de bains et celles de la cuisine sont sorties. A un moment j’ai entendu un « craaac » puis la voix de Tomtom : « Clairette t’étais d’accord pour qu’on refasse la cuisine hein ? Parce que là on n’a plus le choix. » On va gagner de la place en rangements, vu que les étagères n’allaient pas jusqu’à la coque, on va optimiser tout ça et se faire une belle cuisine avec un plan de travail en inox et une cuisinière digne de ce nom (je vous fais l’économie des discussions sur les options gaz / induction et four électrique dans la voiture, on n’a pas encore décidé, on a des questions existentielles liées à la dimension des fours et feux disponibles, c’est souvent un peu large pour notre cuisine taille réduite).

La cuisine avant son démontage complet

Dernier boulot du week-end avant le rangement : le démontage de la barre d’écoute de la GV. Ça nous a rappelé Baltimore… Enlever le sika, c’est pas facile, mais le sika ça colle, donc faut l’enlever pour défaire la barre d’écoute. On n’en avait pas mis des tonnes (sauf autour des vis), mais j’entendais encore Tomtom il y a presque 9 ans dire « bon ben cette fois ça va tenir et ça va être étanche, mais je ne voudrais pas être à la place de ceux qui vont démonter tout ça plus tard. » Cutter, lame de rasoir, patience et force brutale appliquée de façons malinette en sont venus à bout.

Résultat du week-end : une belle récolte de vis, une todo liste à moitié achevée, deux prochains voyages planifiés en avril, plein de trucs à préparer (pendant que j’écris, Tomtom conçoit notre nouvelle barre d’écoute, affine la conception de la capote, compare les options pour l’isolation de la coque), et une bonne résolution (qu’on ne tiendra peut-être qu’une fois) de faire un bilan sur le blog à chaque voyage vers Schnapsou.

La récolte de vis du week-end (je vous l’accorde, il n’y a pas que des vis, il y a plein de petits trucs auxquels il faut qu’on trouve un rangement…)

Les réflexions du week-end:

  • C’est fou comme c’est facile de bricoler sur le mât quand il est allongé à 1m du plancher des vaches… Alors que quand il est en l’air, le vertige complique le bricolage (à chaque mètre d’altitude, un de mes neurones se met en grève, donc en haut du mât je vous laisse faire le calcul : il ne reste plus grand-chose), c’est compliqué de gérer les outils (on en oublie en bas, ceux qu’on n’a pas bien attachés font un grand saut vers le pont), faut être deux (un en l’air, l’autre qui l’assure), bref, c’était bien confortable et bien plus rapide qu’en l’air
  • qui a eu l’idée de mettre du polystyrène dans ce mât ?
  • c’est bien joli de défaire tout ce vaigrage mais ça veut dire qu’on n’a plus le choix, faudra tout refaire en mieux, et ça va peut-être pas être facile… mais ça va vraiment être mieux
  • on devrait se mettre une alarme toutes les demi-heures pour aller vérifier que les crapouillous sont sages pour prendre en photo les étapes du bricolage, sinon on oublie et on se retrouve avec peu de photos pour le blog
  • où est-ce qu’on a bien pu mettre les frontales ?
  • le peu qu’on a vu du travail de Dave sur les autres bateaux stationnés dans son chantier fait envie, Schnaps va être tout beau !!!
  • ça fait du bien de bricoler tous les deux !

Allez, pour finir, un petit jeu assez facile : c’est quoi ça ?

Répondez dans les commentaires !

Cet article en PDF


7 commentaires pour Bien arrivé à destination – et un petit jeu

  • Vincent

    Vu la forme, ça avait l’air de se trouver à la base du mât. Genre la pièce qui a certainement un nom savant que je ne connais pas, mais qui devait faire le lien entre la partie plutôt verticale et la partie plutôt horizontale, non ?

    • Clairette

      Ça me parait correct comme réponse… c’est le pied de mât (vachement savant comme nom, non ?). J’avais une photo d’un truc à deviner plus mystérieuse mais Tomtom a censuré, paraît-il que c’était trop dégoûtant donc j’ai dû me rabattre sur une photo facile…

  • Raph

    J’allais dire la même chose!!!

  • DIAZ Claire

    Alors heureusement qu’un fûté, ou connaisseur, est passé avant moi parce que je suis restée très terrienne sur ce coup-là,j’avais pensé au rabat des toilettes…Oui, oui, je sais, c’est nul et trop basique, surtout avec les trois ferrailles autour. Imaginez, dévisser le rabat à chaque utilisation, pour être bêta, c’est bêta!

  • Ange

    Bon ben on ne peut plus vraiment jouer… Mais on peut poser des questions : comment avez-vous fait pour enlever tout le polystyrène jusqu’en haut du mât à l’aveugle ?
    Bisettes et une caresse à Schnapsou pour la prochaine fois !

    • Clairette

      Alors ça c’est une bonne question. Parce que le polystyrène était en morceaux et n’est pas venu d’un coup. Tomtom a utilisé la méthode du tirer – pousser : tirer par le bas tout ce qui peut être attrapé par le bas, pousser par les trous du mât tout ce qui était trop haut pour être tiré, jusqu’à ce qu’il puisse tirer. Et il y a des trous dans le mât quand on enlève les haubans, parce qu’ils tiennent avec des coquilles (cf la première photo de cet article). Mais ce ne sont pas des gros trous pour autant donc faut être habile, patient, malinou (et parfois bourrin). Voilà madame :)

  • François TABARY

    Incompétent en technique marine, je me suis bien gardé de jouer à ce petit jeu. Bravo aux spécialistes, et aux astuces de Thomas. Mais je suis impressionné par le gros démontage de Schnaps, et par les travaux à venir pour tout remettre en état. Bon courage pour les mois à venir. Bises.

Envoyer un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>