janvier 2012
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Excursion dans le Grand Nord

Ah, ça en jette, hein, un titre comme ça ?

Mais c’est quoi ces histoires ? Non seulement ils se permettent de faire un demi-tour du monde à la voile mais en plus ils se payent le luxe de faire des excursions dans le Grand Nord !!

Le Grand Nord chez les Kiwis, en fait, il n’y a pas d’Eskimos, pas d’igloos, pas d’ours blancs, pas de banquise. Dans le Grand Nord néo-zélandais, il règne un climat sub-tropical. Bé oui, on est dans l’hémisphère Sud, c’est normal : plus on va au Nord plus il fait chaud. Suivez un peu ! Enfin bon, bref.

De retour à Auckland pour un entretien d’embauche pour moi (enfin !!!) après notre séjour à la ferme, nous étions à l’affût d’une fenêtre météo convenable pour se lancer dans notre expédition. Le samedi 24 décembre, après avoir attelé le traineau avec les enfants … euh, chargé la Biwik’s avec la tente, les matelas, les sacs de couchages en ayant préalablement retiré les assises des sièges arrière pour avoir plus de place pour dormir dedans, nous voilà en route vers le Far North, comme ils disent ici. On va droit au but, ou presque, car on atterrit un peu par hasard au pied des dunes géantes de Te Paki, qui surgissent entre les pâturages verdoyants et la mer bleuoyante. Le vent violent soulève le sable au ras du sol et nous picote les mollets, mais le paysage est magnifique, les couleurs sont saisissantes (oui, Gnégnesse, on commence à travailler nos synonymes Smile ) :

TePaki.jpg

En haut des dunes de sable géantes, le vent fait des congères et le sable s'envole

 

noelNoodles.jpg

Veillée de Noël au pied ... de la Biwik's et des dunes

C’est ici que nous passerons notre veillée de Noël, à l’abri du vent derrière la voiture et un pare-soleil en carton tout en cuisinant des noodles, la sono 4x20W de la voiture jouant tant bien que mal la messe de minuit de Jakub Jan Ryba, histoire d’essayer de nous mettre un minimum dans l’ambiance « veillée de Noël ». Bref, c’était pittoresque, mais la nuit a été animée … par les innombrables moustiques qui sont venus envahir l’intérieur de la voiture, alors que tout était fermé. Tout, sauf les aérations du coffre, dépourvues de moustiquaires … C’est décidé, jusqu’à ce qu’on résolve ce problème, on dormira dans la tente.

Superbe météo le lendemain, on décide de se lancer dans une grande promenade à quelques km du Cape Reinga, l’extrême Nord-Ouest de la Nouvelle-Zélande. Pâturages, buissons, marais, dunes, plage, gué, on aura fait tous les paysages en une rando, qui se change parfois en jeu de piste à la recherche des marques oranges au milieu de grandes étendues de sable où aucun sentier ne peut être tracé.

Te Wehari.jpg

Te Wehari Beach, où nous avons fait notre promenade, vue depuis la route (cliquez pour agrandir)

Après ça, le Cape Reinga est finalement décevant : un chemin goudronné, du monde partout qui crie et se prend en photo devant le panneau des toilettes. NDCLFC : Mais non il n’y a que moi qui ai fait ça, pour me moquer de tous les touristes qui s’arrêtaient tous les 3 mètres pour se prendre en photo devant le paysage. Plus un défilé de mode qu’une jolie vue, pour pas mal d’entre eux ! Certes, les eaux de l’Océan Pacifique et de la Mer de Tasmanie qui se rencontrent en tourbillonnant et en grondant, c’est impressionnant, mais on repart assez vite vers des coins moins fréquentés. Déçus par un camping officiel très exposé au Nord-Est pêchu qui souffle depuis deux jours, nous nous retrouvons à planter la tente près d’un petit chemin, à l’abri des arbres et donc, cette fois, des moustiques.

Au Cape Reinga. Ça c'est pas le Cape Reinga c'est une pointe un chouia plus à l'Est mais c'est plus joli que le Cape Reinga.

Le reste de notre excursion nous emmènera voir la « 90 Miles Beach », accessible en 4×4 à marée basse pour une longue promenade le long de la mer, un escalier monumental taillé dans un tronc de Kauri, à « l’Ancient Kauri Kingdom » d’Awanui, faire du cerf-volant pas loin du cap Karikari, voir la « Vintage Collection » de Matthew à Taipa (plein de vieilles machines, voitures et tracteurs), nous promener en voiture sur la route de la Bay of Islands, acheter des myrtilles dans une ferme tenue par des Citroënistes acharnés (3 BX, une 2CV et une Xantia dans la famille) qui ne peuvent donc être foncièrement mauvais, et, finalement, alors que le temps se dégrade peu à peu pour devenir carrément moche, retrouver les amis rencontrés 3 mois plus tôt lors de notre arrivée en Nouvelle-Zélande, autour d’Opua. Ça nous a fait du bien, car il faut bien avouer que dans l’anonymat d’Auckland on a du mal à faire connaissance avec autant de monde. Dans une grande ville, ce n’est pas courant de se faire inviter à dîner après 3 minutes de conversation avec des inconnus !

tempete.jpg

Coup de vent de Nord-Est en redescendant vers Auckland. C'est beau, la tempête, quand on est à terre !

Si vous voulez plus de photos, et surtout des beaux (enfin j’espère, vu le temps que ça m’a pris à faire même avec les logiciels qui vont bien) panoramas de nos balades, vous pouvez aller voir par ici.

En conclusion, deux petites infos supplémentaires :

  • tous les articles sont désormais disponibles au format PDF. Ça faisait longtemps qu’on voulait le faire, qu’on avait des demandes en ce sens pour imprimer plus facilement les articles et les partager auprès de ceux qui n’ont pas un accès à internet aisé, et ça y est, après une nuit passée à bidouiller du PHP, c’est disponible. La mise en page peut être parfois étrange, script automatique oblige, mais c’est mieux que rien. Pour y accéder, vous pouvez soit suivre le lien en bas à gauche de chaque page, soit vous rendre sur cette page où vous avez accès à toutes les pages et tous les articles en PDF. Il y a même une archive ZIP contenant tous les fichiers d’un coup.
  • et le meilleur pour la fin : les photos de Bo et Ange des Tonga et des Fidji sont disponibles sur notre album Picassa. C’est par ici. Attention, il y en a un petit paquet (et encore on n’a pas tout mis) et on se laisse vite prendre au jeu parce qu’elles sont très chouettes ! Regardez aussi les vidéos à la fin de l’album, ça vaut vraiment le coup et on se rend bien compte de ce que c’est qu’une navigation au portant dans les alizés musclés. Merci les amis pour toutes ces belles photos !!!

Cet article en PDF


Envoyer un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>