août 2019
L M M J V S D
« Juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Commentaires récents

La capote en construction

Un compte-rendu d’un week-end à deux avec Schnaps, et d’un samedi que Tomtom a passé là-haut.

Le pont est quasiment fini, toute la mousse est recouverte de tissu et de résine chargée, le pied de mât est tout neuf et ne va pas s’enfoncer, on a un beau passe-câbles, et surtout, structurellement, Tomtom pourrait faire des claquettes sur le pont tellement il est solide maintenant (il  ne reste plus qu’à apprendre à faire des claquettes). C’est un plaisir de sentir un pont vraiment rigide sous nos pieds !

Le pont, les passavants et les tours des hublots solides et un peu plus isolants
Qu’il est beau ce pied de mât ! Et ce passe-câbles pour passer les câbles proprement et sans fuites, enfin !

Certes les couleurs ne sont pas des plus heureuses, mais tout redeviendra blanc quand il sera temps de peindre.

Je trouve ça joli des plans collés au ruban de masquage

La capote, elle, progresse. Les plans de Tomtom sont affichés derrière le cockpit, en référence, et les premières étapes se profilent. Ça prend un peu de temps, entre le découpage de la mousse, l’assemblage à sec pour vérifier que ça marche bien, les interrogations (elle est un peu complexe, la capote), les petites différences entre les plans établis à partir du Schnaps virtuel et le Schnaps réel, le tuyau d’eau à former mais qui n’est pas exactement bien placé parce que ça c’était sur la première esquisse mais depuis ça a un peu changé… Mais ça avance. On commence à voir la structure des rangements dans la capote, on va pouvoir y mettre tous nos bouts, les gilets de sauvetage, le bazar qui traînait… On n’aura peut-être même pas besoin de sacàtout (NDTLGP: moi je dirais que ça s’écrit ‘sakatou’) !

Le début de la structure de la capote, vue du cockpit

On en a profité pour discuter d’options pour fermer le capot du carré – c’est super d’avoir une ouverture si grande, si elle pouvait être un peu plus étanche et isolée ça serait pas mal, et on a trouvé une petite idée pour l’améliorer.

La descente arrière – en fait, à partir de maintenant, LA descente – pourra bénéficier d’une nouvelle porte, a priori avec le même capot, mais dans le futur on n’exclut pas une fermeture de descente encore plus malinette.

Dedans, on a continué à démonter : les étagères de la cabine avant (qu’il fallait démonter pour pouvoir isoler la coque, et de toutes façons on doit les enlever pour faire de cette cabine un dortoir à 4 couchettes), le frigo dans la cuisine, le plan de travail de l’évier qui était tout pourri…

Ya quasiment plus rien dans la cabine avant (à part la crasse de la colle d’avant)
Feu le plan de travail moisi qui tenait les éviers
Tomtom au frigo
Le frigo, tout rouillé, direction la poubelle

Sans compter le dégommage de placage + liège que Tomtom a entrepris samedi dernier (mais pourquoi y a-t-il eu du du liège collé là ? Ça n’isole rien du tout, c’est super moche et ça colle beaucoup trop bien !)

Ça commence avec juste un coup de ciseau à bois – oh du liège !
Puis ça se dégomme en plusieurs couches (placage, liège, colle du liège)
En attaquant par tous les côtés – en haut, en bas, à droite, à gauche
A ce stade-là Tomtom a une grosse ampoule à force de manipuler le ciseau à bois. Si j’en crois les heures des photos, Tomtom y a bien passé deux heures…
Fini ! On retrouve la surface initiale qui n’était pas si moche (qui va être poncée et repeinte en blanc)

Comme d’habitude on a continué les plans pour aménager dedans : comment refaire la cuisine ? comment y mettre deux éviers de taille raisonnable, une cuisinière plus large, un frigo mieux conçu, peut-être même un congélateur ? Les bouts de cartons pour visualiser la taille d’un évier ça aide à imaginer à quoi ça va ressembler.

Et où va-t-on mettre la machine à laver ? Le chauffe-eau ? le réservoir à eaux noires ? Comment utiliser au mieux les coins difficiles d’accès ?

Bref, plein de questions, un certain nombre de réponses, et encore plus d’idées au retour du voyage de Tomtom, que ce soit pour l’aménagement du carré ou des drosses du régulateur d’allure.

C’est cool de faire des plans comme ça, de se projeter. C’est certes un peu impressionnant : il y en a, du boulot ! Mais ça va être vraiment bien. Schnapsou mérite bien ça (et nous aussi !).

On a aussi complètement démonté le guindeau, dont les charbons sont tous beaux – enfin quand je dis « on », pour être honnête, j’ai desserré et resserré l’étau pour tenir la bête et encouragé Tomtom qui faisait tourner les pièces : « ça a bougé ! un demi-millimètre ! »…

Une pause dans les bricolages : on a profité d’un dîner avec Dave et Julie, du chantier, ainsi que Stephan, qui travaille sur Schnaps. Un très bon dîner, une ambiance simple et chaleureuse, des histoires de conception de catapultes en tubigrip ou bandage tubulaire élastique (faut que je discute avec les chirurgiens orthopédiques des qualités du tubigrip qu’ils n’utilisent pas) et de Patator – je ne pensais pas que le Patator fût un concept international ! (potato gun en anglais, pour votre gouverne).

Et pour finir, le petit jeu :

Cékoiça ? C’est fait en quoi ? Ça servait à quoi ?

Cet article en PDF


Nouvelle peau

Un autre petit week-end à Oromahoe, à papoter avec Schnaps et à faire des plans avec Dave et Julie.

Rien de très excitant ni de très technique, mais ça nous fait toujours plaisir de voir Schnapsou, de discuter avec lui, de prévoir les prochaines étapes.

Vue de la proue, nouveau look !

Le pont de Schnaps avance : la dernière fois une partie des zones à remplacer était remplie de mousse, cette fois …

Poursuivre la lecture de « Nouvelle peau »

Triple paf pour la planète

Aujourd’hui lundi 1er juillet 2019, notre empreinte écologique a augmenté. En effet, à l’instar de nombreux gouvernements de pays occidentaux adeptes du ‘virtue-signalling’ (pas besoin de traduction en français j’imagine), la Nouvelle-Zélande vient de bannir les sacs en plastique à usage soi-disant unique. On a bénéficié de quelques années de répit par rapport à l’Europe, mais ce n’est quand même pas quelques petits océans de rien du tout qui vont arrêter la marche tonitruante …

Poursuivre la lecture de « Triple paf pour la planète »

Hauts les cœurs

Ceci est un article que j’aurais pu écrire il y a des années. Je ne sais pas d’ailleurs pourquoi je ne l’ai pas écrit plus tôt. Ça changera des articles sur le refit de Schnaps…

Quand on a commencé à parler de naviguer autour du monde, j’ai fait un déni total du risque que représentait le mal de mer. Ce qui n’est pas très malin me connaissant, vu comment j’ai eu le mal des …

Poursuivre la lecture de « Hauts les cœurs »

Micro visite

Ce fut une petite visite rapide à Schnapsou : en ce moment on ne peut pas y faire grand-chose.

Le pont tout vert, vu de devant La mousse collée sur les passavants

Les passavants sont en cours de reconstruction, avec de la mousse verte et blanche qui sera recouverte de fibre de verre plus tard. Les différentes couleurs de mousse correspondent à différentes densités: les parties du passavant en mousse marron clair, haute densité, …

Poursuivre la lecture de « Micro visite »

Une escapade rapide sur Schnaps

On avait un week-end devant nous, sans enfants (merci Agnès et Alex) et pas mal de travail de conception. Le chantier n’avait pas beaucoup progressé sur les travaux de Schnaps (c’était prévu comme ça) mais notre prochain voyage dans le nord est prévu dans 3-4 semaines seulement. Aller voir Schnaps, ça veut dire faire pas mal de route alors qu’on pourrait passer ce temps à concevoir.

On a décidé grâce à un de nos …

Poursuivre la lecture de « Une escapade rapide sur Schnaps »

Prise de décision

Ceux qui nous connaissent bien savent que notre formation d’ingénieurs et nos caractères assez cartésiens influencent beaucoup notre prise de décision. La méthode qu’on utilise le plus fréquemment c’est le tableau +/- gribouillé sur un bout de papier.

Un jour on vous racontera comment on a décidé d’acheter un bateau et de partir en Nouvelle-Zélande il y a 10 ans environ. Un de ces tableaux +/- qui nous a recommandé de choisir l’option la …

Poursuivre la lecture de « Prise de décision »

Des vacances avec Schnaps !

Pâques tombe assez idéalement à quelques jours de ANZAC day (une journée pour se souvenir des gens tombés au combat) ce qui donne une saison propice aux ponts et à 10 jours de vacances.

Petite escale à Whangarei où se trouve Obélix, le bateau que nos amis ont acheté, et qui s’est fait peler la coque comme Schnaps. Un beau vieux bateau, de belles aventures en perspective pour nos amis – en commençant par …

Poursuivre la lecture de « Des vacances avec Schnaps ! »

Les petites surprises de Schnapsou

On pensait avoir tout démonté sur Schnaps. En fait non : on a encore démonté des choses qui n’avaient pas bougé depuis plus de 10 ans. Tout comme on pensait connaître Schnaps sur le bout des doigts dedans, dehors, mais en fait non : il nous avait réservé une petite surprise.

Quand on est arrivés au chantier samedi matin, Schnaps avait commencé à se dévêtir de ce qui restait de plusieurs couches d’antifouling, sur …

Poursuivre la lecture de « Les petites surprises de Schnapsou »

Bien arrivé à destination – et un petit jeu

On est allés voir Schnaps le week-end dernier à Kerikeri. On n’a pas été déçus ! Déjà ça fait plaisir de le revoir, ça fait plaisir de voir Doug et Helen qui habitent juste à côté, et notre découverte du chantier de Dave a été très positive. Il y a quelques jolis bateaux sur le chantier, c’est propre, c’est rangé, il y a un coin bureau / repas que les enfants se sont appropriés …

Poursuivre la lecture de « Bien arrivé à destination – et un petit jeu »